Aménager son logement pour en faire une colocation

À cause de la flambée des prix de l’immobilier, beaucoup d’étudiants et de jeunes actifs font le choix de la colocation. Quasiment tous les types de logement peuvent se prêter à ce mode d’habitat si leur agencement est bien pensé. Voici toutes nos astuces d’aménagement pour une colocation réussie.

Conseils pour bien aménager son logement pour la colocation

Problèmes de place, de rangements, d’intimité, vivre à plusieurs peut poser quelques difficultés et requiert une organisation au top. Chaque pièce de votre logement doit être repensée pour répondre aux besoins de l’ensemble des colocataires.

Optimiser l’espace

L’optimisation de l’espace est la clé d’une colocation réussie.

Partez donc à la chasse aux espaces résiduels souvent mal utilisés (sous les escaliers, niches, cave, grenier, etc.) et optez pour du rangement sur mesure comme des étagères murales, une bibliothèque modulable, des patères, etc.

Choisissez du mobilier qui puisse être facilement déplacé, cela libérera de l’espace supplémentaire. Pensez par exemple aux chaises escamotables, aux tables à roulettes et à tout autre mobilier multifonctions modulable.

Bien aménager la pièce à vivre

Le salon est la pièce de vie où les colocataires aiment se retrouver pour regarder un film, discuter, danser, jouer à des jeux de société. Il faut donc que cet espace de partage soit spacieux, cosy et fonctionnel à la fois.

Chaque colocataire doit pouvoir se sentir à l’aise dans le salon. Pour répondre à cette nécessité, les solutions sont simples : installez deux sofas au lieu d’un seul, parsemez çà et là des poufs et autres fauteuils d’appoint, privilégiez les tables gigognes. N’oubliez pas les luminaires : chaque recoin de la pièce doit être équipé de lampadaires.

Enfin, un grand buffet doté de plusieurs tiroirs où chacun pourra ranger quelques affaires (tablette, magazines, etc.) sera un allié de choix pour une colocation en toute harmonie.

Séparer les espaces

Le respect de la vie privée est absolument indispensable pour une colocation réussie. Chaque colocataire doit pouvoir disposer d’une pièce où s’isoler quand il en ressent le besoin. Essayez, dans la mesure du possible, d’aménager des espaces clos pour chacun d’eux.

Organiser correctement la cuisine

Pièce de partage et de convivialité, la cuisine est un espace commun où les colocataires aiment se retrouver, rire, échanger et pourquoi pas cuisiner ensemble.

Que votre cuisine soit spacieuse ou pas, pensez à optimiser l’espace. Aménagez votre cuisine en hauteur, en privilégiant les étagères murales ou les caissons de cuisine fixés jusqu'au plafond. L'électroménager sera si possible inséré dans les meubles pour un gain de place maximal.

Si vous avez peu de place, un plan de travail monté sur toute la longueur d’un pan de mur sera l’idéal pour prendre le petit déjeuner vite fait le matin ou pour préparer de bons petits plats.

Prévoyez un grand réfrigérateur avec un étage par colocataire. Chacun pourra y mettre ses courses sans avoir à tout étiqueter. Enfin, un tableau magnétique sera un incontournable pour que vos locataires puissent se transmettre les informations importantes facilement.

Bien aménager sa salle de bain

La salle de bain est un espace commun et souvent exigu, voilà pourquoi il est important que celle-ci soit aménagée de façon que chacun puisse s’y retrouver.

Premièrement, si vous êtes équipé d’une baignoire, n’hésitez pas à changer pour une douche, ceci afin de gagner un maximum de place. L’espace que vous récupérerez pourra servir à installer des rangements.

Si vous disposez d’un meuble de salle de bain, délimitez les espaces de chacun : une étagère par colocataire. Une colonne fixée au mur sera également très pratique pour ranger tous les produits d’hygiène.

Votre salle de bain est très petite ? Optez pour des étagères sur lesquelles vous disposerez des paniers en osier, des petites boîtes pour ranger les accessoires. Couvrez aussi les murs de patères ! Il en existe dans toutes les formes et tous les coloris.

Enfin, installez un sèche-serviette à la place d’un radiateur, cela vous permettra de gagner de la place tout en évitant d’encombrer la salle de bain de serviettes mouillées.

Colocation : quelle assurance habitation ?

Une fois votre logement bien aménagé, il vous faudra penser à bien l’assurer. Pour en savoir plus, consultez ce guide consacré aux assurances habitation colocation.

Assurance habitation : obligatoire ou non ?

Chaque locataire devra souscrire une assurance habitation pour se couvrir contre les risques locatifs. Il devra alors en fournir la preuve en transmettant une attestation d’assurance habitation colocation au propriétaire. À défaut d’assurance, le propriétaire est en droit de résilier le bail de location.

Trois possibilités pour assurer un logement en colocation :

  • Seul un colocataire souscrit une assurance habitation : les noms des autres colocataires seront inscrits au contrat. Il reviendra au souscripteur de s’acquitter de la cotisation puis de se faire rembourser par ses pairs. En cas de sinistre, les frais sont répartis équitablement entre les colocataires. Attention, cette solution n’est pas toujours acceptée par les assureurs ;
  • Chaque colocataire souscrit une assurance habitation et paie sa part. Il est néanmoins préférable de s’adresser à un seul et même assureur ;
  • Vous souscrivez, en tant que bailleur, assurance habitation propriétaire de votre choix. Vous répercuterez le montant de la cotisation sur les charges comprises dans le loyer. Cette solution est plus équitable et plus simple pour les colocataires. En cas de sinistre, les frais seront répartis entre les colocataires au prorata de leur quote-part.

Les garanties d’une assurance habitation colocation

La plupart des offres d’assurance habitation colocation proposent des garanties de base similaires :

  • Dégâts des eaux ;
  • Incendies et explosions ;
  • Évènements climatiques ;
  • Catastrophes naturelles et technologiques ;
  • Attentat et acte de terrorisme ;
  • Responsabilité civile.

Les colocataires peuvent cependant étendre leur couverture en souscrivant des options de garanties complémentaires spécialement conçues pour les étudiants et les jeunes actifs :

  • Vol et vandalisme ;
  • Bris de glace ;
  • Capital études ;
  • Équipements informatiques.
  • Recours des voisins, etc.

Les options sont nombreuses et variées. Le mieux pour trouver la meilleure formule est donc de comparer.

Hervé Labatut

Par , le mardi 24 avril 2018

Partager cet article :
Article précédent: Travaux - Devisprox