Quel type de pompe à chaleur vous convient le mieux ?

Quel type de pompe à chaleur vous convient le mieux ? Il existe quatre types de pompe à chaleur. Les différences entre les systèmes se mesurent en coût d'installation, performances énergétiques et impact sur l'environnement. L'impact écologique détermine si les travaux bénéficient ou non d'un crédit d'impôt. Le principe d'une pompe à chaleur est de récupérer des calories dans un environnement, même froid, et d'augmenter la température par compression, pour ensuite redistribuer la chaleur à l'intérieur. Certains modèles sont réversibles en climatisation. Pour choisir un système adapté, voici les différences et avantages respectifs des pompes à chaleur existantes.

La pompe à chaleur air-air est le système le plus couramment installé. Elle absorbe les calories présentes dans l'air extérieur, fait monter la température, avant de restituer de l'air chaud à l'intérieur du logement. Son coût d'installation est relativement faible car elle ne nécessite pas d'adaptation spéciale. Elle est économique puisqu'elle récupère la chaleur présente en extérieur et utilise peu d'électricité pour l'augmenter. Bémol du système : elle ne convient pas dans les régions où la température descend au dessous de zéro. Elle ne donne pas droit à un crédit d'impôt.

La pompe à chaleur air-eau est un modèle courant également. Comme la pompe air-air, elle puise l'énergie à l'extérieur mais la restitue en chauffant de l'eau. Elle s'adapte facilement à un système de chauffage par radiateurs à eau ou plancher chauffant classique, et permet de chauffer l'eau sanitaire. Les systèmes récents, plus chers, conviennent dans les climats froids jusqu'à -25°C sans chauffage d'appoint. L'installation bénéficie d'un crédit d'impôts, et elle est moins chère qu'un système sol-eau ou eau-eau.

La pompe à chaleur sol-eau ou sol-sol puise l'énergie dans le sol via des capteurs à installer sur votre terrain, et achemine la chaleur via un liquide. Son fonctionnement est économique, elle est suffisamment puissante pour ne pas nécessiter de chauffage d'appoint, et bénéficie d'un crédit d'impôt. Mais l'installation est coûteuse et elle nécessite un jardin, et des forages. Elle convient aux radiateurs basse température, planchers chauffants et eau sanitaire.

Enfin la pompe à chaleur eau-eau, puise les calories dans l'eau se trouvant à proximité de votre habitation : nappe phréatique, cours d'eau ou lac. Elle est performante car la température de l'eau est généralement stable, mais son installation nécessite des forages pour capter et pour évacuer l'eau. L'installation donne droit à un crédit d'impôt. Elle est compatible avec des radiateurs basse température, planchers chauffants, et les modèles haute température s'adaptent à un chauffage central classique.




Partager cet article :
Article précédent: Nomination de Laurent Courtois
Article suivant: Isolation thermique : interieure ou extérieure ?